Omni-visibilis

Publié le par c.l!ne

Matthieu Bonhomme Lewis Trondheim, Dupuis, 2010, 158 pages

 

L'histoire :

Hervé bosse dans des bureaux, il a une petite amie qu'il aimerait bien "baiser" et une peur maladive des microbes. J'oubliais, il a aussi un pote bien reloud aux cheveux gras.

 

Un matin, un drôle de don lui tombe sur le coin de sa fine moustache : il est connecté avec le monde entier, n'importe qui peut voir ce qu'il voit, sentir ce qu'il sent, ...

 

Mon avis :

Une bd drôle et originale. A la fois fantastique et réaliste. L'histoire d'un type banal à faire peur, obsédé par le sexe et les microbes dont la vie tourne au surnaturel sans jamais décoller d'un quotidien au ras des pâquerettes. L'humour naît de ce décalage.

 

Le dessin est intéressant noir, blanc et bleu turquoise (pour les ombres mais pas seulement).

 

Le format, roman graphique en fait un bel objet.

 

D'abord effrayée par ce gros naze, j'ai finalement été conquise pas par lui mais par le ton!

 

Cette bd faisait partie de la sélection officielle du festival d'Angoulême de cette année, avec Cadavre exquis et Manabé Shima.

 

rose-macaronrose-macaronrose-macaron

Publié dans miam (3 macarons)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Theoma 07/02/2011 12:18


mmm... j'aime pas les gros nazes en BD mais il est dans la lal et ton billet confirme mon envie de le lire.


c.l!ne 07/02/2011 21:19



peut-être ne le trouveras-tu pas si naze que ça! en tous cas l'histoire en vaut le coup, les dessins aussi!