Charly 9

Publié le par c.l!ne

 

Jean TEULE, Julliard, 2011, 200 pages

 

Je sais que cet auteur  ne plaît pas à tout le monde, que ses romans historiques déclenchent de vastes polémiques... mais je l'adore, d'ailleurs, mon tout premier billet sur ce blog, en septembre dernier, était consacré à Mangez-le si vous voulez!

Commençons par cette couverture, sur laquelle le jeune roi saigne du nez et de la bouche, observons son teint livide, angélique ou démoniaque, renforcé par la pâleur des vêtements, du chapeau et du fond. Un peu facile me direz-vous? Surprenant, graphique et choquant, selon moi.

Jean Teulé empoignefermement  le règne de ce pauvre souverain et met en lumière les détails les plus incongrus, les plus cruels de cette période : la Saint-Barthélémy et ses corbeaux mais aussi d'autres anecdotes plus inattendues telles que les modifications de calendrier.

Le style de Teulé est inimitable, à partir de très solides recherches historiques, il redonne vie à des événements affadis par le temps. Aucun maquillage valorisant de la réalité, au contraire, Teulé est sans pitié avec les faits et n'aime que le noir (et le rouge bien sanglant). Sous sa plume, Catherine de Médicis est une sorcière cupide et glaciale, Marie de Médicis, une folle fétichiste, Henri IV, une brute qui sent fort... Cette vision du monde me plaît. J'aime avoir l'impression que nos ancêtres étaient aussi dingues et tordus que nous le sommes, les voir chuter violemment de leur piédestal sans qu'un jugement moral, qu'un quelconque pathos vienne parasiter la vérité.

 

 rose-macaronrose-macaronrose-macaronrose-macaronrose-macaron

hibouk

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Violette 08/07/2011 08:43



un petit coucou à ma binômette! J'ai adoré Le Magasin des suicides du même auteur mais Darling m'a plutôt choquée. A bientôt!



c.l!ne 08/07/2011 23:49



Coucou chère Violette. Je connais surtout la bio de Verlaine et les romans historiques Le Montespan, Mangez-le si vous voulez. Ils sont tous choquants, d'une certaine manière, très noirs et
drôles à la fois, c'est ce cynisme qui me plaît, je crois, et le style de Teulé.