Mangez-le si vous voulez

Publié le par lachambredeslivres.over-blog.com

9782260017721Jean Teulé, Julliard

 

HISTORIQUE

L'histoire :

Ce court roman s'appuie sur un étonnant fait divers.

Le mardi 16 août 1870, alors que la France est en guerre contre la Prusse et que les français meurent de fin, les habitants d'un petit village périgourdin frappent, mutilent et même dévorent le jeune Alain de Monéys, président du conseil municipal d'un village voisin, jeune homme sympathique, aimable et d'ordinaire aimé.

Teulé décrit (par le menu) le martyr d'Alain Monéys et explique les circonstances de cettejournée d'hystérie collective.

 

Mon avis :

Jean Teulé a le goût des délitements, des effondrements : les sujets de ses autres biographies sont par exemple le mari de Mme de Montespan cocu fier et entêté, le poète Paul Verlaine, homme dépravé, fou et malade...

 

Ce récit est presqu'une nouvelle, on le lit en une seule fois. Teulé y emploie le présent de l'indicatif (présent de narration donc) pour nous plonger au coeur de cette abomination. Ses descriptions sont merveilleuses quoique macabres, il y déploie une langue imagée, mêlée de patois et des tournures familières désuètes dont il a le secret.

 

Une oeuvre courte et terrible de précision qui nous met face à notre propre cruauté : en lisant ce livre pour y piocher un exemple de la bestialité humaine, ne dégustons-nous pas, avec les cruels villageois, un petit bout de la jambe du pauvre Alain Monéys?

 

 

 

Publié dans miam (3 macarons)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article