Milady de Winter

Publié le par c.l!ne

Agnès Maupré, Ankama éditions, octobre 2010, 160 pages

 

Neuvième art, me voilà, la suite...

Je poursuis donc mon exploration d'un art que je connais mal et peu : la b.d, avec cet album très réussi.

 

L'histoire :

Elle est très fidèle à celle d'Alexandre Dumas (que je n'ai pas lue mais que mon ami Wikipedia m'a aidée à connaître un peu). Sauf qu'Agnès Maupré privilégie le point de vue de la piquante espionne : Milady de Winter.

Dans les premières pages, on la découvre pendue à un arbre. Mais l'assassin (je précise que Wikipédia m'a également aidée à savoir qu'il s'agissait de l'ancien mari de Milady : Athos et je crois que j'en ai fini avec les parenthèses) n'a pas fini son boulot, elle respire encore. Nue, seule, elle semble perdue, désorientée. Mais elle reprend vite ses esprits, s'habille, s'arme et entreprend de se venger...

 

Mon avis :

Cette Milady me plaît. Cruelle, insensible aux souffrances d'autrui (comme tous les personnages puissants de cette b.d d'ailleurs) elle oscille pourtant entre force et fragilité, raison et folie, détestation et amour (je pense à son fils par exemple, c'est la dernière parenthèse, promis). Sa nudité est le signe de sa faiblesse.

 

Le trait d'Agnès Maupré est hésitant, vif, inattendu dans cette b.d en noir et blanc. Ses personnages ont tous un visage fin, un nez pointu. Un dessin plein d'angles, de piquants qui correspond bien au personnage de Milady, à son intériorité perturbée. Une b.d féminine, romanesque, intime et en un mot, aiguisée!

rose-macaronrose-macaronrose-macaronrose-macaronrose-macaron

Commenter cet article

Karine:) 05/02/2011 19:52


Je l'ai déjà notée, celle-là... Les trois mousquetaires, j'adore, et Milady est tout simplement fascinante!


c.l!ne 05/02/2011 21:58



Oui, dans cette bd aussi, elle intrigue vraiment