Le plagiat par anticipation

Publié le par c.l!ne

v 9782707320667Pierre Bayard, Minuit, 2009, 150 pages

 

Le sujet :

Souvent, Pierre Bayard s'amuse à mêler essai littéraire et roman policier, c'est par exemple le cas dans Qui a tué Roger Ackroyd? Ici, il prend plaisir à écrire un essai littéraire de science-fiction. Il s'étonne, en effet, (avec beaucoup d'humour) qu'on n'ait pas encore pensé à accuser certains auteurs ou artistes d'avoir plagié leurs successeurs. On pourrait, ainsi, légitimement accuser Voltaire d'avoir imité Conan Doyle, Tristan et Iseut d'avoir pompé les idées du mouvement romantique...

 

Mon avis :

Un délice, plein d'humour et de malice! Les références littéraires, complètes, sérieuses, se mêlent à l'humour. Toutes les pages de ce petit essai sont teintées d'ironie. Bayard, adopte d'abord un ton très moralisateur, fondé sur le respect du sacro-saint droit d'auteur. Puis, il va même jusqu'à envisager de proposer un réorganisation de l'histoire littéraire dans son ensemble. Ainsi, les auteurs seraient déplacés dans le siècle qui leur correspond (Sterne au XXe siècle, avec le Nouveau Roman, Sophocle au XIXe avec Freud...). Le pire (le meilleur) dans tout cela, c'est que l'on y croirait!

Pour le plaisir, deux extraits pour découvrir le ton si particulier de cet essai :

" A une époque où la notion de propriété littéraire tend à disparaître, il est bon de continuer à défendre un certain nombre de valeurs simples et une certaine conception de l'honnêteté intellectuelle. Il n'y a pas de honte à s'inspirer, partiellement ou longuement, d'auteurs antérieurs ou postérieurs."

 

"Pour construire son intrigue, [dans Oedipe Roi], Sophocle s'inspire du thème principal de la psychanalyse et invente une histoire dont le héros est conduit à tuer son père et à faire l'amour avec sa mère, donnant ainsi une illustration dramatique saisissante, plus de deux millénaires avant Freud, au noeud ambivalent qui unit un enfant à ses deux parents."

 

rose-macaronrose-macaronrose-macaronrose-macaron

 

 

Publié dans miam-miam (4 macarons)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article