La couleur des sentiments

Publié le par c.l!ne

Kathryn STOCKETT, éd. Jacqueline Chambon, traduction de Pierre GIRARD, 2010, 525 pages

 

L'histoire :

Jackson, Mississippi, 1962. Rosa Parks a déjà refusé de céder sa place dans un bus, Kennedy est président, on va bientôt marcher sur la lune et pourtant. Pourtant, rien n'a changé. Les inégalités raciales sont omniprésentes.

 

Trois personnages construisent ce récit.

 

Aibileen, une bonne noire dont le fils est mort sur un chantier et qui a élevé 17 petits blancs. Elles les appelle ses enfants même si elle ne peut pas éviter qu'ils deviennent comme leurs parents et dénigrent les noirs une fois adultes.

 

Minny, une autre bonne noire, elle n'a pas sa langue dans sa poche et c'est pour cela qu'elle a du mal à trouver des employeurs.

 

Skeeter, une jeune femme blanche, elle-même élevée par une bonne noire. Indépendante, elle nourrit le rêve de devenir écrivain.

La rencontre de ces trois femmes merveilleuses va changer leur vie et remettre en cause certains des préjugés de leur état.

 

Mon avis :

Le genre romanesque confère à ce livre une grande force d'engagement. On s'attache tout de suite à ces trois femmes qui, à force de petits riens, parviennent à faire bouger les choses.

 

Plus qu'un roman sur les inégalités raciales, c'est un livre sur les femmes et plus particulièrement sur l'amour maternel. Les enfants sont le lien, le pont entre blancs et noirs. C'est cet apsect, je crois qui m'a le plus touchée, bouleversée. D'ailleurs, Kathryn Stockett a été élevée par une bonne noire, dont elle parle dans la postface et elle avoue regretter de ne pas avoir su le lui dire plus fort.

 rose-macaronrose-macaronrose-macaronrose-macaronrose-macaron

CHALLE~2

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

soukee 10/03/2011 13:39


J'en ai beaucoup entendu parler, toujours en bien jusqu'à présent. Je le note ! A bientôt !


c.l!ne 10/03/2011 18:22



Oui et ce n'est pas beaucoup de bruit pour rien, il vaut le détour, à bientôt



Manu 07/03/2011 21:12


Il est dans ma PAL et tous les billets que je lis sont si enthousiastes qu'il va vite monter vers le sommet !


c.l!ne 08/03/2011 15:44



oui, un petit bijou, j'ai adoré ce roman, à bientôt :)



L'Ogresse 06/03/2011 19:25


Ah, 5 macarons, il les vaut vraiment. C'est vrai qu'il est vraiment tres fort ce roman.


c.l!ne 06/03/2011 20:44



Oh que oui, ces femmes sont tellement touchantes, je repense encore au "Babygirl", ce petit surnom si affectueux