L'Abyssin

Publié le par c.l!ne

Jean-Christophe Ruffin, écouter lire, 2010

narration de Claude Giraud et dix autres comédiens, parmi lesquels Jean-Yves Berteloot

temps d'écoute : environ 10h

 

L'histoire :

Louis XIV souhaite entrer en contact avec le mystérieux mais catholique Négus d'Abyssinie. Cette mission échoit à Jean-Baptiste Poncet, médecin et voyageur, exilé volontaire au Caire. Cette périlleuse mission sera l'occasion pour lui d'une rencontre avec un souverain tyrannique et paradoxalement très humain qui deviendra d'ailleurs son ami. Ce voyage lui permettra également de gagner le coeur de la douce et aventureuse Alixe qui l'attend au Caire.

 

Mon avis :

J'avais essayé d'écouter Meurtre dans un jardin indien de Vikas Swarup mais cette lecture audio m'avait rapidement lassée (j'avais lu mais pas vraiment aimé Les fabuleuses aventures d'un indien malchanceux qui devint milliardaire!).

 

Nouvelle tentative, donc avec cette merveille qu'est L'Abyssin. Je l'ai écouté dans ma voiture, sur le trajet qui me mène au boulot quatre jours par semaine. Très vite, je me suis mise à attendre ce rendez-vous quotidien avec Jean-Baptiste Poncet. Quel homme! Il m'a beaucoup fait rêver! La voix de Jean-Yves Berteloot y est pour beaucoup.

 

Les aventures de ce jeune médecin hors du commun sont un véritable enchantement. Il parcourt des kilomètres, soigne ceux qui le souhaitent, s'oppose aux injustices qu'il découvre, dans les rues parfumées du Caire, sur la route de l'Abyssinie ou à la cour du Roi-Soleil. "Abyssinie", ce mot est si beau, il palpite de mystère, d'étrangeté, de douceur aussi.

 

Une chose est sûre, Jean-Christophe Ruffin sait raconter des histoires, élever des personnages simples au rang de héros, évoquer le sentiment amoureux. Son récit foisonne de détails historiques imperceptibles, de tournures de langue légérement surannées. Un roman historique qui ne proclame pas à chaque page : "Regardez, je suis un roman historique!". Pour moi une lecture enchanteresse et une écoute délicieuse. Les comédiens savent donner à leur voix une force, une élégance du passé qui portent haut ce grand roman.

rose-macaronrose-macaronrose-macaronrose-macaron rose-macaron

Commenter cet article